Share on Pinterest
Partager avec vos amis










Submit

Nos quatre conseils pour moderniser l’approche marketing de votre agence immobilière

Cela fait déjà quelques années que vous n’avez pas remis en cause votre approche de l’immobilier ? Ou que vous piétinez sans croissance ? Voici en quatre points quelques bonnes résolutions pour changer la tendance !

Superman 2

 

1. La Veille !
Avant de croître il faut savoir où aller. C’est votre rôle de dirigeant d’avoir une vision claire de l’avenir. Vous devez donc être en permanence en veille : ne laissez pas votre esprit stagner ! Lisez des articles, des livres, regardez des émissions de TV cohérentes, bref : faites venir l’information pertinente à vous.

2. Faites évoluer vos relations.
Les réseaux sociaux ne sont pas une activité chronophage sans résultat. Ils sont là pour développer une relation d’affinité et un échange naturel avec vos clients et prospects. Vous n’allez plus les chasser mais les courtiser (lire notre article Mode d’emploi des réseaux sociaux Facebook, Twitter et LinkedIn pour les agences immobilières).

3. Gardez un oeil sur vos objectifs.
Prenez l’habitude de prendre quelques minutes pour revoir vos objectifs et voir si vous êtes sur la bonne voie. Sélectionnez vos KPI (key perfomance indicator) en cohérence avec vos objectifs (commerciaux : nombre de contacts clients, taux d’engagement sur les réseaux sociaux ; de notoriété : visiteurs uniques sur votre site etc…). Ainsi, vous pourrez construire un tableau de bord pour un suivi hebdomadaire ou mensuel.

4. Renouvelez vos outils :
Vos prospects évoluent et attendent de vous un comportement différent : des conseils, du suivi et surtout de nouveaux supports pour la prise de décision. Le partage avec ses proches par exemple est une quasi constante avant une prise de décision. De nouveaux outils comme la vidéo de présentation de vos biens, les sites et applications mobiles, permettent un partage plus simple et sont de nouveaux modes de découverte.

6
Partages
Partager avec vos amis










Submit

Réagissez à cet article :