Share on Pinterest
Partager avec vos amis










Submit

Maintenant toutes les annonces peuvent avoir leur propre vidéo

Cet article du site de référence américain INMAN NEWS qui traite de l’immobilier et d’Internet fait un focus sur 4 agences digitales américaines qui font la une depuis janvier et dont l’objectif est « Une vidéo pour chaque annonce immobilière ».

La France n’est pas en reste puisque Smartvisite™ propose également des services d’annonces vidéo automatisées. Les informations sont récupérées automatiquement via les passerelles avec les logiciels des agences ou via leur site web. Les Spotvidéo™ générés affichent les informations du bien, les points d’intérêts dans le quartier, 16 thèmes graphiques, plus de 30 musiques au choix et bien d’autres options. Contrairement aux solutions américaines, les Spotvidéo™ Smartvisite sont publiés sur Youtube pour optimiser le référencement Google de la vidéo et des sites d’agence sur lesquels les spots sont affichés.

Dès septembre, les Spotvidéo™ seront également agrémentés de séquences vidéo filmées et de voix-off enregistrées en studio. Ces séquences sont préalablement filmées par les caméra-men de Smartvisite™ qui sillonnent actuellement la France et servent à alimenter une base de données dans laquelle le système automatisé vient piocher en fonction de la localisation du bien et de ses caractéristiques.

annonces immobilieres video automatiques smartvisite automatiques

 

Pour voir l’article original de Inman News en anglais suivez ce lien : http://www.inman.com/2014/06/25/now-every-listing-can-have-its-own-dynamic-video/  Pour la version française, c’est ici :

Une nouvelle génération de fournisseurs de technologies web comme VScreen, RealBiz Media Group ou Onvedeo offrent à présent des solutions abordables aux portails immobiliers, franchises et aux agences immobilières, leur permettant de générer des vidéos « à la demande » pour chacune de leurs annonces. Résultat : les vidéos sont toujours à jour et les solutions sont plus prometteuses que les précédentes tentatives d’automatisation du processus.

Jusqu’à présent, l’option la plus abordable pour créer des annonces vidéo à grande échelle pour l’immobilier consistait en un diaporama agrémenté d’une bande son, que les partisans de la vidéo considéraient comme une alternative semi-aboutie.

Capture d'écran d'une annonce vidéo de VScreen sur Homes.com
Capture d’écran d’une annonce vidéo de VScreen sur Homes.com

Les fournisseurs de technologies ont donné un lifting aux vidéos automatiques d’annonces immobilières et génèrent maintenant des spots en temps réel contenant des animations graphiques sur mesure, des infos locales, voix-off — et parfois en plusieurs langues. Certains agrémentent même les animations photos de séquences vidéo filmées.

Aujourd’hui, Homes.com, le quatrième portail immobilier le plus populaire des États-Unis, a annoncé un partenariat avec VScreen pour générer des annonces immobilières en vidéo à la volée pour leurs clients “Pro” et “Premier”, ce qui représente pas moins de 140 000 annonces.

Homes.com est le premier grand portail à offrir des annonces vidéo automatisées à une telle échelle.

Lorsque les vidéos étaient générées à partir d’un simple mix de photos qui défilaient, elles n’étaient pas convaincantes pour Homes.com, raconte Jason Reinking, directeur du développent commercial chez Homes.com à Inman News. Le dynamisme des vidéos VScreen renforce l’expérience utilisateur et à réussi à convaincre Homes.com de les incorporer sur leur site, dit-il.

Les annonces vidéo de VScreen sur le site Homes.com seront générées en temps réel grâce au flux informatique, que ce soit via le logiciel de l’agence ou via la plateforme ListHub, raconte Reinking. Les annonces sont toujours à jour car elle sont générées à la demande, en temps réel.

Pour créer ses vidéos, VScreen compile des photos, des statistiques sur le bien, des voix-off et des clips vidéo, la taxe foncière, les temps de trajets et infos sur les collèges et lycées grâce à une poignée de partenaires, nous raconte Stephen Schweickart, PDG de VScreen.

D’autres éléments tels que les informations détaillées de l’agent immobilier, depuis combien de temps le bien est proposé à la vente (au delà de 60 jours cette donnée est supprimée), la comparaison avec d’autres biens en vente sur le secteur et le prix au m2 moyen s’il est supérieur à celui du bien en vidéo.

Exemple de vidéo VScreen sur Homes.com
Exemple de vidéo VScreen sur Homes.com

Les liens vers les annonces vidéo seront visibles autant sur les résultats de recherches que sur les fiches détaillées des biens nous raconte Patty McNease, directrice marketing chez Homes.com

Les vidéos de qualité améliorent quasiment tous les indicateurs d’engagement en ligne, raconte Kristen Kraft, directeur des partenariats sur le site d’hébergement vidéo Wistia. Elles motivent le consommateur à cliquer sur un lien à un taux plus élevé, améliore le positionnement d’un site dans les résultats des moteurs de recherches et améliore les taux de conversion.

Homes.com pourrait bien être le premier portail à mettre en œuvre cette nouvelle méthode d’annonces vidéo automatiques, mais ce n’est pas la première grande société immobilière à le faire.

Le groupe RealBiz Media a signé avec ERA Immobilier pour générer des “microsites vidéo” pour les annonces de la franchise en Juin dernier. Les vidéos qui possèdent chacune une URL propre sont mises à jour à l’aide d’un flux toutes les nuits et incluent des animations graphiques sur mesure ainsi que des voix-off, racontait Dan Skoglun, vice président du marketing chez RealBiz.

RealBiz crée également des annonces immobilières en vidéo pour un grand nombre de groupes immobiliers dont Prudential Select Properties.

Skoglund raconte que la société possède une bibliothèque de plus de 1 600 voix-off enregistrées en studio, que l’entreprise compile pour créer des narrations adaptées à chacune des annonces. Les clients peuvent choisir parmi six voix différentes dit-il — trois masculines et trois féminines.

Un accord similaire avec Century 21 est en cours, raconte Skoglund.

En mars, RealBiz a lancé NestBuilder, un portail centré sur la vidéo. Toutes les nuits il crée des vidéos pour toutes les annonces. Ça représente 30 000 à 120 000 annonces mises à jour toutes les nuits.

La société Redfin, basée à Seattle et qui opère sur 29 états, génère des annonces vidéos automatiques pour la quasi totalité de ses biens depuis mai 2013, raconte Jani Strand, vice présidente de la communication chez Redfin.

La seule exception concerne les agents immobiliers utilisant le Northwest MLS, qui représente 21 000 membres dans le nord de la côte Pacifique. Le Northwest MLS interdit aux entreprises de modifier les photos du MLS, même les petites réduction de taille des photos utilisées dans certaines vidéos sont interdites, raconte Kari Dilloo, directeur des relations publiques chez Redfin.

Les vidéos Redfin s’affichent en tant que liens sur les pages détaillées des biens sur le site. Elles apparaissent aussi en pop up automatiques lorsqu’un Internaute descend tout en bas de la collection de photos de l’annonce.

Les vidéos n’existent pas tant qu’un Internaute n’a pas cliqué sur “play”, raconte Rachel Eisenhauer, marketing manager chez SundaySky, la société qui fournit les vidéos à Redfin.

Les vidéos de SundaySky récupérent instantanément les informations du MLS au moment où on appuie sur le bouton play, assurant ainsi une information aussi fraîche que possible, raconte Eisenhauer. Il y a un délai de 0,2 à 0,5 secondes entre le moment où le player récupère l’information et le moment où la vidéo se lance, nous dit-elle.

SundaySky, fondée en 2007, a eu l’idée de créer des vidéos automatiques à la demande à l’époque où elle travaillait sur des pages web dynamiques, nous raconte Eisenhauer.

Les fondateurs se sont alors dit “on a qu’à faire ça pour la vidéo”.

Une annonce vidéo automatique SundaySky Redfin
Une annonce vidéo automatique SundaySky Redfin

“Les vidéos permettent aux consommateurs de visionner les biens différemment, d’une manière dynamique, raconte Strand. “Le produit final est beau.”

SundaySky produit des vidéos automatiques avec leur technologie de Smart Vidéo pour d’autres secteurs tels que la finance et les télécom. Les vidéos de la société peuvent inclure toutes sortes d’informations en récupérant les données de partout, raconte Eisenhauer. AT&T (l’équivalent de Orange en france – ndlr) par exemple, utilise les vidéos de SundaySky pour livrer des factures à certains de leurs clients.

VScreen sort la grosse artillerie en proposant le produit au secteur immobilier. En Avril, elle a commencé à proposer le produit aux agences en lançant ListingVideos.com. A ce jour, 15 grandes agences ont adopté ce nouveau service raconte Stephen Schweickart, le PDG de la société.

En Septembre, la startup de San Francisco Onvedeo a gagné le “Dragon’s Den” une compétition de “Startup pitch” organisée par la Asian Real Estate Association of America à Los Angeles, avec leur solution d’annonces vidéo dynamiques à la demande.

Le fondateur et PDG de Onvedeo, Boubou Guiro raconte que la société est sur le point d’annoncer un accord avec une franchise immobilière nationale.

« Les annonces vidéo dynamiques sont l’avenir», déclarait Guiro. Onvedeo a un objectif simple : proposer une vidéo pour toutes les annonces en ligne.

La société a commencé par proposer une place de marché pour mettre en relation les groupements, agences, et agents immobiliers avec des professionnels de la vidéo, mais a changé de cap quand il est devenu clair que l’investissement financier nécessaire pour produire une vidéo pour chaque annonce serait trop élevé en passant par des caméra-man. C’est à ce moment que la société a commencé à développer sa technologie de vidéos automatisées, nous livre Guiro.

Onvedeo se distingue des autres fournisseurs de technologie en insérant des clips vidéos filmés, directement dans les vidéos qu’elle génère. Comme pour des séquences de voix-off, Onvedeo dispose d’une bibliothèque de clips vidéo de plusieurs villes et a pour objectif d’atteindre le niveau de chaque quartier, raconte Guiro.

Les vidéos de Onvedeo ne sont pas générées en temps réel lorsque l’Internaute clique sur play, mais on est aussi capable de le faire raconte Guiro. Les vidéos sont mises à jour dès qu’une modification est faite dans l’annonce par l’agence.

L’entreprise offre aussi des voix off en plusieurs langues dont l’anglais, l’espagnol, le mandarin et le québécois.

D’ici fin 2014, Onvedeo veut exploiter la « big data » afin de personnaliser et adapter les vidéos à la personne qui la regarde, raconte Guiro. C’est la prochaine étape pour les vidéos dynamiques.

Un exemple : s’il y a de fortes chances pour que l’acheteur ait des enfants, Guiro envisage de mettre l’accent sur des informations en rapport avec les écoles du quartier, leurs réputations, les lieux de promenades et terrains de jeux. Les vidéos pourraient également mettre en avant des informations sur les conditions d’un prêt en rapport avec la situation de la personne visionnant la vidéo.

7
Partages
Partager avec vos amis










Submit

Réagissez à cet article :